Un plan de ouf… Son mari est un pervers qui avait accepté que seul l’un d’entre nous baise sa femme, la «patronne», dans le vieux fourbis au-dessus de leur petit restaurant en banlieue proche de Rouen. Elle qui était toute timide, à la limite de ne pas vouloir se faire toucher, nous a recontacté dans le dos de son mari pour nous avouer qu’elle rêverait de se prendre plusieurs bites en même temps. Elle nous a donc donné rendez-vous, en toute discrétion, à l’endroit où la belle maman ballade sa chienne toutes les semaines…

Caroline, couguar divorcée en mode chasse, a laissé sa boutique de lingerie de luxe à Neuilly, pour descendre à Avignon se faire gang-banguer par nos fans de là-bas qui l’avaient submergé d’emails pour pouvoir fourrer leurs bites dans maman… Elle n’a pas pu résister à l’idée d’être l’objet de leurs fantasmes…